Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/10/2014

Limoux : "Ces impôts trop élevés sont un frein au développement".

 limoux renouveau,impôts trop élevés

 Monsieur le maire, vous écrivez dans le journal local du 17 octobre : fiscalité, la décrue est amorcée. Vous ne dites pas la vérité à nos concitoyens. Cette année, 1 % d'augmentation sur le foncier paraît une faible hausse, mais compte tenu que le taux communal est 50 % plus élevé que la moyenne nationale des villes de 10 000 à 20 000 habitants, l'impôt reste excessif et grève le budget des ménages. Moins de 50 % des familles limouxines s'acquittent de l'impôt et par voie de conséquence supportent la totalité de la charge fiscale dans un département classé 2e département le plus pauvre de France.
Ces impôts trop élevés sont aussi un frein important au développement économique. Les investisseurs ainsi que les particuliers préfèrent acheter ou investir dans les villages environnants plutôt que de subir le matraquage fiscal de Limoux.
Pour preuve, pendant la campagne des municipales, en février, il était annoncé que le PRAE serait occupé à plus de 50 % avec la création de 250 emplois. À ce jour, seule la Pépinière d'entreprises occupe les lieux…
Le centre-ville rentre dans le dispositif du contrat de ville, prouvant de ce fait la paupérisation de celui-ci. Certains s'en félicitent arguant que nous allons pouvoir obtenir des subventions. Nous pensons qu'il s'agit du résultat d'une politique qui frise l'imposture, incapable d'agir pour le bien commun, attendant les subsides étatiques, laissant la population dans un désarroi le plus total.
Les logements sociaux fleurissent autour de l'agglomération, pourquoi pas en ville ? Le projet de réhabilitation de l'ancienne école Victor-Hugo en appartements seniors est une bonne initiative qui n'arrive qu'après notre proposition des municipales.

Journal La Dépêche du Midi, Edition du 31 octobre 2014.

limoux renouveau,impôts trop élevés

30/03/2014

ENNEMI DE LA DEMOCRATIE ?

 Ennemi de la Démocratie ? 

Avant l'installation du Conseil municipal, nous avons été tous rassemblés dans le bureau du premier magistrat de la ville.
Des femmes et des hommes, qui furent adversaires durant la campagne électorale, mais qui sont avant tout des Limouxins, se sont congratulés réciproquement avec le respect que chaque Limouxin doit à un autre Limouxin !
Toutes et tous ont salué M. Bac ! Un seul n'a pas daigné lui serrer la main : M. Dupré !
Il n'a pas considéré la tête de liste de "Limoux Renouveau" comme un adversaire, mais comme un ennemi. Ce qui fut remarqué et désapprouvé par la majorité de l'assistance.
Limoux est tellement devenue la "chose" du maire, que toute personne qui entre et brouille son jeu, devient un délateur agissant, dit-il, par "ignominie". Par conséquent, elle n'est plus à ses yeux respectable !
Ainsi Limoux devrait être politique, tel que Dupré l'entend ou ne pas être. Cette démocratie qu'il foule aux pieds, habitué à ne pas avoir eu des "contrariétés" comme un enfant gâté, apparaît pourtant aujourd'hui nécessaire à la moitié de la population de Limoux.
Ennemi de la Démocratie ? Il faudra qu'il s'habitue dorénavant à elle et qu'il réapprenne qu'un opposant en politique n'est pas un ennemi... surtout dans ma ville natale !   

Pierre Bac

2014.03.30

pierre bac,conseil municipal,démocratie,adversaire politique,non respect du chef de file de l'opposition,limoux renouveaupierre bac,conseil municipal,démocratie,adversaire politique,non respect du chef de file de l'opposition,limoux renouveau