Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/01/2015

Solidarité, hommage, défense de la démocratie et de la liberté d'expression.

Dimanche 11 janvier 2015,
à 15 heures,
une marche blanche républicaine sera organisée à Carcassonne.
Le rassemblement débutera au Portail des Jacobins. Le défilé se
rendra ensuite vers la Cité où une minute de silence sera
observée sur le Prado.Charlie.jpg

Marche républicaine silencieuse, dimanche 11 janvier 2015, à 15 heures, à Paris et dans toute la France.

jean-christophe lagarde,udi,marche silencieuse,marche blanche,dimanche 11 janvier 2015,15 heures,démocratie,hommage,solidarité,liberté d'expression

05/09/2014

Et si Jean-Paul Dupré et son équipe comprenaient enfin le sens du mot démocratie ! Et si le département de l'Aude donnait un jour de l'air à la démocratie !

Didier Combis :
"Et si nous étions élus le 28 septembre ?"
Combis Didier.jpg
Didier Combis dit être sorti de l'ombre pour aider à faire émerger des projets économiques et à redonner un nouveau souffle à la politique audoise.
Photographie : Dépêche du Midi. 

Le candidat aux sénatoriales Didier Combis ne relâche pas la pression et se repositionne dans cette élection sénatoriale ou les autres candidats ne sont pas vraiment bavards.
Le maire de Magrie, Didier Combis, est le seul candidat aux sénatoriales , gauche et droite confondues, à faire autant de bruit dans cette élection à deux tours à l'ordinaire beaucoup plus confidentiellement puisqu'elles ne concernent qu'une partie de la population, ce que la loi définit comme les «grands» électeurs. Il s'agit des députés sénateurs, de l'ensemble des conseillers généraux, des conseillers régionaux, des maires et conseillers municipaux, il faut bien l'avouer assez peu de monde au final. Ils seront 1 144 dans l'Aude à se déplacer le 28 septembre dans les mairies pour élire deux sénateurs, et deux suppléants. Le candidat Combis dans sa conférence de presse, hier chez lui dans la maison du peuple Magrianne, fustige les candidats qui : «Ne disent et ne proposent rien et qui sont désignés quelques jours avant l'élection» Il le dit haut et fort : «Moi je fais une vraie campagne électorale démocratique, je développe, j'explique mes idées, mes projets, je ne compte pas sur l'entre soi comme certains autres candidats. Je mange du bitume et des kilomètres et je mouille ma chemise, j'espère rencontrer tous les maires qui voudront m'accueillir (428 dans l'Aude), je ne suis pas avare de mon temps, je ne brigue pas un mandat de confort, je veux faire bouger les lignes et mon credo c'est l'économie. Sans elle le deuxième département le plus pauvre de France continuera à s'appauvrir. Je veux initier de grandes tables rondes économiques pour rapprocher les élus et les chefs d'entreprise et faire naître de grands projets en viticulture, tourisme, agriculture, autour de la filière bois avec l'écoconstruction, des eaux d'Alet les Bains qui se perdent dans l'Aude ! Je le dis depuis le début, mon combat se fait sur l'économie rurale. Je veux stopper l'hémorragie de la désertification et sauver les services publics.» Le banquier n'est pas du genre à désarmer. Avant cette candidature on ne le connaissait pas vraiment, alors il en rajoute pour bien montrer qu'il est là et qu'il faut et faudra compter avec lui . Et dans un sourire complice en regardant Mireille Robert sa suppléante, il apostrophe les journalistes : «Et si nous étions élus le 28 septembre, vous vous rendez compte du changement ? Et bien je le dis aujourd'hui et je sais que certains sauront me le rappeler, je serai toujours près des élus et de ceux qui m'ont fait confiance, pour me battre à leur côté, je serai ce relais qui leur manque.» Le maire de Magrie va plus loin il explique en substance que dans cette élection il bénéficiera du panachage.

Journal La Dépêche du Midi
Edition du 4 septembre 2014
F. P

15/05/2014

Petite leçon de civisme à l'usage du mauvais élève Jean-Paul Dupré !

Vois-tu Jean-Paul, cette décoration, c'est la Légion d'honneur !
Tes copines Gisèle Jourda et Monique Barbe la portent.
Il ne faut pas les insulter, car elles ont mérité de la Nation
et elles ont reçu la reconnaissance de l'Etat.

Légion d'honneur.jpg
Vois-tu Jean-Paul, cette décoration,
c'est l'Ordre national du Mérite !

Ton copain Paul André la porte.
Il ne faut pas l'insulter, car il a mérité de la Nation
et il a reçu la reconnaissance de l'Etat.

Ordre national du mérite.jpg
Vois-tu Jean-Paul, cette décoration,
ce sont les Palmes Académiques !

Ton copain Gérard Jean la porte.
Il ne faut pas l'insulter, car il a mérité de la Nation
et il a reçu la reconnaissance de l'Etat.

Palmes académiques.jpg
Vois-tu Jean-Paul, cette prestigieuse décoration,
 représente l'Ordre des Arts et des Lettres !

Ton copain Gérard Jean la porte.
Il ne faut pas l'insulter, car il a mérité de la Nation
et il a reçu la reconnaissance de l'Etat.

Ordre des arts et des lettres.jpg
Vois-tu Jean-Paul, cette décoration,
c'est la médaille d'Or
de la Jeunesse, des Sports et de l'Engagement associatif !

Tes copains Louis Bonnery et Gérard Jean la portent.
Il ne faut pas les insulter, car ils ont mérité de la Nation
et ils ont reçu la reconnaissance de l'Etat.

Jeunesse et sports.jpg

HONTE A VOUS... VOUS NOUS FAITES HONTE ! VOUS AVIEZ DIT QUE VOUS SERIEZ LE MAIRE DE TOUS LES LIMOUXINS, ET VOUS LES INSULTEZ LE LENDEMAIN DE VOTRE ELECTION, SUR LA PLACE DE LA REPUBLIQUE !

Le maire de Limoux porte la haine et la vindicte jusque sur le champ d'honneur et de paix des commémorations du 8 mai 1945 ! Gérard Jean veut lui apprendre le civisme et la politesse.

Code pénal.jpgComme François Mitterrand qui n’avait pas le monopole du cœur, vous n’avez pas Jean-Paul Dupré, le privilège du devoir de mémoire.
Ne vous en déplaise, l’ordre des arts et des lettres que je représentais au plan départemental, en uniforme, que vous n’aviez pas invité par ignorance ou incivisme, et que vous insultez au travers de ma personne, avait droit de préséance à cette commémoration du 8 Mai 1945, au même titre que les autres ordres nationaux ou ministériels, civils ou militaires.
Peut-être manquait t-il le drapeau ? Cela viendra, mais il faudra vous habituer à partager le droit à l’image, dont vous n’avez pas encore heureusement le monopole. Le déni de démocratie est un crime politique suprême, et nous lutterons toujours pour vous empêcher de le commettre, comme nous protégerons de toutes nos forces la dignité de nos concitoyens, malmenés de plus en plus souvent par vos tristes et inqualifiables essais de forfaiture.
De la même façon, vous avez ignoré certains conseillers municipaux en refusant de leur serrer la main, et de cela je suis profondément indigné, autant que peuvent l’être la population et les représentants des ordres nationaux invités.
À propos, nous fêtions le 8 mai, le conflit de 1944 et non celui de 1914 ! Il s'agissait d'une "commémoration" et non d'une "communion". Je suis désolé d'avoir perturbé à ce point votre diction... et vos neurones décidemment bien affaiblis !

2014.05.12 - Gérard Jean veut.jpg
La Dépêche du Midi
Journal de la Démocratie
Edition du 12 mai 2014Déni de démocratie.jpg

30/03/2014

LE BLOG : LIMOUX 2017, NOUVEAU INSTRUMENT D'OPPOSITION CITOYENNE A L'USAGE DES HABITANTS DE LA VILLE DE LIMOUX.

LE BLOG : LIMOUX 2017
blog,limoux 2017,démocratie,opposition citoyenne

Le blog : Limoux 2017, va s'attacher à redonner de nouveaux espoirs à la population de Limoux, asphyxiée depuis plus d'un quart de siècle, par une gestion dangereuse, parce que solitaire et non démocratique.

Il s'agit d'un blog d'opposition citoyenne, libre de tout parti, indépendant de toute liste électorale susceptible d'être présentée au suffrage des électeurs. Il n'est rattaché à aucune idéologie politique particulière.

Nous mettrons en ligne toute information, tout document, tout communiqué ou tout article de presse déjà rendu public, susceptible d'informer et de pallier aux insuffisances des médias traditionnels.

Vous pouvez suivre notre actualité en mettant le lien ci-après dans vos "favoris" :
http://limoux2017.blogs.midilibre.com/

Vous avez aussi la possibilité de vous inscrire ou désinscrire de la newsletter et de communiquer par courrier à l'adresse :
le.forum@orange.fr

Toute l'équipe restera en permanence à l'écoute de vos pertinentes remarques et suggestions.

à bientôt, avec l'espérance d'un meilleur avenir.

ENNEMI DE LA DEMOCRATIE ?

 Ennemi de la Démocratie ? 

Avant l'installation du Conseil municipal, nous avons été tous rassemblés dans le bureau du premier magistrat de la ville.
Des femmes et des hommes, qui furent adversaires durant la campagne électorale, mais qui sont avant tout des Limouxins, se sont congratulés réciproquement avec le respect que chaque Limouxin doit à un autre Limouxin !
Toutes et tous ont salué M. Bac ! Un seul n'a pas daigné lui serrer la main : M. Dupré !
Il n'a pas considéré la tête de liste de "Limoux Renouveau" comme un adversaire, mais comme un ennemi. Ce qui fut remarqué et désapprouvé par la majorité de l'assistance.
Limoux est tellement devenue la "chose" du maire, que toute personne qui entre et brouille son jeu, devient un délateur agissant, dit-il, par "ignominie". Par conséquent, elle n'est plus à ses yeux respectable !
Ainsi Limoux devrait être politique, tel que Dupré l'entend ou ne pas être. Cette démocratie qu'il foule aux pieds, habitué à ne pas avoir eu des "contrariétés" comme un enfant gâté, apparaît pourtant aujourd'hui nécessaire à la moitié de la population de Limoux.
Ennemi de la Démocratie ? Il faudra qu'il s'habitue dorénavant à elle et qu'il réapprenne qu'un opposant en politique n'est pas un ennemi... surtout dans ma ville natale !   

Pierre Bac

2014.03.30

pierre bac,conseil municipal,démocratie,adversaire politique,non respect du chef de file de l'opposition,limoux renouveaupierre bac,conseil municipal,démocratie,adversaire politique,non respect du chef de file de l'opposition,limoux renouveau