Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/10/2014

ELECTION DU PRÉSIDENT DE L'UDI : LE DÉPARTEMENT DE L'AUDE SOUTIENT HERVE MORIN.

Morin Hervé2jpg.jpg

 Morin Hervé1.jpg

Cliquez sur l'image, pour obtenir la page ci-dessus au format original.  
melections,président udi,aude,hervé morin,13 novembre 2014

31/03/2014

Augustin Nasi, l'attaché parlementaire de Jean-Paul Dupré, est très nettement battu à Leucate !

 Augustin Nasi,
l'attaché parlementaire de Jean-Paul Dupré,
est très nettement battu à Leucate !
 

Nasi Augustin - L'Indépendant.jpg
L'attaché parlementaire de Jean-Paul Dupré : Augustin Nasi,
a violemment claqué la porte du Parti socialiste.
 Il ne sera pas maire de Leucate !
Photographie : Journal L'Indépendant.  

Jean-Paul Dupré caresse depuis longtemps l'espoir d'une domination sans limites, assimilable à une dictature. Son rêve serait d'influencer l'Assemblée Nationale avec son mandat de député ; de contrôler le Sénat par le biais de son chef de cabinet Gisèle Jourda ; d'avoir en main le Conseil régional au travers de l'action de la vice-présidente Hélène Giral, sa suppléante parlementaire ; de surveiller le Conseil général de l'Aude avec son homme lige, l'inconsistant Pierre Bardiès ; de régenter la Communauté de communes avec son serviteur à tout faire Pierre Durand, entièrement dévoué à la basse besogne ; de régner sur la ville de Limoux par l'intermédiaire du pâteux Jean-Pierre Tailhan qui deviendrait calife à la place du calife ; et pourquoi pas d'administrer le Monde !
Le maire de Limoux nous habitue depuis quarante ans aux mensonges, des plus raffinés aux plus grotesques ; il enfume son électorat comme nul autre ne sait le faire, mais nous ignorions encore qu'il était sacré grand chafouin et cachottier devant l'Éternel !
Comme le régent de la Couronne, notre potentat local fait distiller généreusement son image ainsi que les clabaudages qui servent son auguste personne, mais tel un despote, il est passé maître dans l'art de neutraliser l'information par voie de presse.
à la faveur des récentes élections municipales, nous avons appris ce qui nous avait été caché ! Jean-Paul Dupré envisageait d'étendre son pouvoir tentaculaire vers Narbonne et l'Est du département de l'Aude !
Il avait imaginé de propulser à la tête d'une liste "Leucate plurielle" son très discret attaché parlementaire : Augustin Nasi. Hélas, ce dernier qui avait violemment claqué la porte du Parti socialiste sans que personne à Limoux n'en soit informé, s'est bel et bien cassé les dents devant Michel Py.
Augustin Nasi a été très nettement battu à Leucate dès le premier tour de scrutin ! C'est peut-être là un indice supplémentaire, annonciateur de la fin de règne prochaine d'un socialiste terriblement assoiffé d'argent et de pouvoir. Pour le bien et la reconstruction de Limoux notre Ville, veuillez nous permettre d'y croire.  

Gérard JEAN

2014.03.31

jean-paul dupré,augustin nasi,attaché parlementaire,leucate,parti socialiste,leucate plurielle
Cette très belle photographie de l'affiche de campagne électorale consacrée à Augustin Nasi, a été réalisée par l'artiste : Carlos Da Silva - jcfpds@Yahoo.fr 

Et si j'avais hérité ?

 Et si j'avais hérité ?

Il me semble, que si l'on m'avait légué la ville, j'aurais dans un premier temps sauté de joie, car elle est la mienne, celle où je suis né...
Puis j'aurais trouvé lourd à porter cet héritage puisque, connaissant mes concitoyens et abordant avec eux dans les "petites" rues du centre-ville, les impôts et le manque de travaux, j'aurais eu honte. Aurais-je pu leur dire que j'étais l'héritier ?
On ne peut pas faire plus, quand on est déjà endetté jusqu'au cou ! Les économies ne se font jamais en période électorale et mon légataire a dépensé en six mois plus qu'en six années... la source est tarie !
Alors, si j'avais hérité, j'aurais, tel le Tartufe de Molière, refusé cette ambiguïté que l'on accepte ailleurs mais dont je ne veux pas : épouser la Ville et l'avoir comme Maîtresse.
Et oui, si j'avais hérité, je me serais occupé des Limouxins chers à mon cœur pour créer un renouveau sur la ville et non pour aller me disperser vers d'autres fonctions à Carcassonne, dans la Montagne Noire ou dans le Pays de Sault, voire le Kerkorb.
Oui, si j'avais hérité, j'aurais été Limouxin. Et sans aucun doute mes concitoyens en retireraient plus que cette dépense d'énergie dispersée en tous horizons... pour faire des simulacres de compétences et non pour investir de manière pérenne.  

Paul Genois

2014.03.31