Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/06/2014

LE DEPUTE JEAN-PAUL DUPRE SERAIT-IL (ENFIN) RATTRAPE PAR LA JUSTICE ?

Cour des Comptes.jpg

Le Parquet de Montpellier saisi !

La lettre d'observations définitives de la Chambre régionale des comptes, dont lecture a été donnée la semaine dernière en séance plénière du Conseil régional, pourrait connaître des soubresauts judicaires. En effet, cette semaine le procureur financier de la Chambre régionale des comptes a saisi, le procureur de la République de Montpellier, considérant que certains points soulevés lors du contrôle pouvaient constituer des infractions comptables. Parallèlement, Me Olivier Taoumi, l'avocat de l'association de défense des administrés, usagers et contribuables de Montpellier, a déposé une plainte au parquet de Montpellier pour "recel de favoritisme, détournement de fonds et soustraction de biens".

Dans l'un des volets de cette plainte, l'avocat pointe le voyage organisé en juin 2010 à Shangaï, auquel avaient participé Jean-Paul Dupré, le député-maire de Limoux ou encore Alain Gayda, qui était à l'époque directeur de Sieur d'Arques.

Journal La Dépêche du Midi
1er juin 2013

PRESSIONS MULTIPLES ET INACCEPTABLES AUTOUR DES ELECTIONS MUNICIPALES DE CASTELNAUDARY : DU RECOURS ADMINISTRATIF AU DEPÔT D'UNE PLAINTE PENALE.

A Castelnaudary,
Forte présomption de fraudes électorales aux élections municipales.
 castelnaudary,emmanuel bresson,stéphane linou,patrick maugard,recours,tribunal administratif,tribunal de grande instance,élections municipales,fraude électorale
Les élections municipales de Castelnaudary du 23 mars 2014, moment clé de la vie démocratique et républicaine, malheureusement se sont révélées être le théâtre d’actes d’une rare gravité.
Monsieur Maugard, maire socialiste sortant, à la tête de la commune depuis 18 ans, ainsi que vice-président du Conseil Général, s’est vu illégalement réélu avec neuf voix d’avance au premier tour, avec 50,18% des suffrages.
Nombre d’irrégularités au regard du Code électoral ont d’ores et déjà conduit messieurs Bresson et Linou à mener conjointement une action devant le Tribunal Administratif de Montpellier en vue de faire annuler ces municipales chauriennes. De ce coté, la justice suit son cours.
Plus encore, de nouveaux éléments très graves pour la Démocratie apparus en cours d’instruction, conduisent aujourd’hui messieurs Bresson et Linou à saisir le Tribunal de grande instance de Carcassonne d’une plainte pénale contre X :
- Un citoyen chaurien, associé d’un cabinet d’assurances, a subi des pressions professionnelles de la part des équipes du maire sortant, à compter du jour où il a manifesté son ambition de s’engager à droite pour les municipales, de telle sorte qu’il a été contraint de mettre en vente ses parts de l’entreprise.
- Un colistier de M. Maugard, aujourd’hui son adjoint, s’est prévalu, d’une qualité qu’il n’avait pas de médecin des Sapeurs-Pompiers au jour du scrutin, au mépris du code électoral.
- Des personnes de plus de 90 ans, en maison de retraite gérée par la Commune, ont donné leurs procurations à des proches du maire sortant sans aucune transparence
- Des noms d’électeurs inconnus avant la clôture des listes électorales ont été ajoutés tardivement de façon manuscrite.
 Le Juge pénal aura à statuer prochainement sur ces faits qui démontrent l’opacité totale des procédés employés pour se faire réélire par Mr Maugard.

castelnaudary,emmanuel bresson,stéphane linou,patrick maugard,recours,tribunal administratif,tribunal de grande instance,élections municipales,fraude électorale
M. Emmanuel Bresson, conseiller municipal de Castelnaudary,
au cours de la cérémonie de commémoration du 8 mai 1945.