Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/09/2014

Et si Jean-Paul Dupré et son équipe comprenaient enfin le sens du mot démocratie ! Et si le département de l'Aude donnait un jour de l'air à la démocratie !

Didier Combis :
"Et si nous étions élus le 28 septembre ?"
Combis Didier.jpg
Didier Combis dit être sorti de l'ombre pour aider à faire émerger des projets économiques et à redonner un nouveau souffle à la politique audoise.
Photographie : Dépêche du Midi. 

Le candidat aux sénatoriales Didier Combis ne relâche pas la pression et se repositionne dans cette élection sénatoriale ou les autres candidats ne sont pas vraiment bavards.
Le maire de Magrie, Didier Combis, est le seul candidat aux sénatoriales , gauche et droite confondues, à faire autant de bruit dans cette élection à deux tours à l'ordinaire beaucoup plus confidentiellement puisqu'elles ne concernent qu'une partie de la population, ce que la loi définit comme les «grands» électeurs. Il s'agit des députés sénateurs, de l'ensemble des conseillers généraux, des conseillers régionaux, des maires et conseillers municipaux, il faut bien l'avouer assez peu de monde au final. Ils seront 1 144 dans l'Aude à se déplacer le 28 septembre dans les mairies pour élire deux sénateurs, et deux suppléants. Le candidat Combis dans sa conférence de presse, hier chez lui dans la maison du peuple Magrianne, fustige les candidats qui : «Ne disent et ne proposent rien et qui sont désignés quelques jours avant l'élection» Il le dit haut et fort : «Moi je fais une vraie campagne électorale démocratique, je développe, j'explique mes idées, mes projets, je ne compte pas sur l'entre soi comme certains autres candidats. Je mange du bitume et des kilomètres et je mouille ma chemise, j'espère rencontrer tous les maires qui voudront m'accueillir (428 dans l'Aude), je ne suis pas avare de mon temps, je ne brigue pas un mandat de confort, je veux faire bouger les lignes et mon credo c'est l'économie. Sans elle le deuxième département le plus pauvre de France continuera à s'appauvrir. Je veux initier de grandes tables rondes économiques pour rapprocher les élus et les chefs d'entreprise et faire naître de grands projets en viticulture, tourisme, agriculture, autour de la filière bois avec l'écoconstruction, des eaux d'Alet les Bains qui se perdent dans l'Aude ! Je le dis depuis le début, mon combat se fait sur l'économie rurale. Je veux stopper l'hémorragie de la désertification et sauver les services publics.» Le banquier n'est pas du genre à désarmer. Avant cette candidature on ne le connaissait pas vraiment, alors il en rajoute pour bien montrer qu'il est là et qu'il faut et faudra compter avec lui . Et dans un sourire complice en regardant Mireille Robert sa suppléante, il apostrophe les journalistes : «Et si nous étions élus le 28 septembre, vous vous rendez compte du changement ? Et bien je le dis aujourd'hui et je sais que certains sauront me le rappeler, je serai toujours près des élus et de ceux qui m'ont fait confiance, pour me battre à leur côté, je serai ce relais qui leur manque.» Le maire de Magrie va plus loin il explique en substance que dans cette élection il bénéficiera du panachage.

Journal La Dépêche du Midi
Edition du 4 septembre 2014
F. P

Sénatoriales : l'UMP présente ses candidats.

 Bresson Sénatoriales.jpg
Emmanuel Bresson, (au centre), président de l'UMP de l'Aude, a présenté Monique Ching (2e à droite), Thierry Lèguevaque (2e à gauche) et leurs suppléants, hier matin à Carcassonne.
Photographie : La Dépêche du Midi.

 La Bérézina du gouvernement socialiste et le mécontentement d'élus locaux vis-à-vis de la réforme territoriale et de celle des rythmes scolaires suffiront-ils à déboulonner les sénateurs PS du département ?
S'il ne se fait guère d'illusions sur une hypothétique victoire de son camp aux prochaines Sénatoriales dans l'Aude, Emmanuel Bresson a surfé sur les impérities du camp socialiste, hier, lors de la présentation officielle des candidats à ce scrutin.

Candidats littoraux et candidats ruraux.

D'un appel du pied appuyé, le président départemental de l'UMP exhorte les 1 144 grands électeurs audois à suivre l'exemple du maire de Magrie, Didier Combis, candidat lui aussi aux Sénatoriales, qui s'est mis en congé du Parti socialiste parce qu'il n'en supportait plus l'inertie. Car, dit-il, ce sont les collectivités locales qui paieront le prix des rythmes scolaires et de la réforme territoriale.
Sur le littoral, Monique Ching, adjointe au maire de Leucate, tentera de ravir le siège de Roland Courteau. Son credo ? Élaguer les broussailleux règlements et autres règles inhibant selon elle les énergies des collectivités locales. Elle est suppléée par Christian Théron, conseiller général et longtemps maire de Roquefort-des-Corbières.
Face à Gisèle Jourda, «pur produit made in PS n'ayant pour seule qualité que d'être une collaboratrice de Jean-Paul Dupré», pourfend l'UMP, Thierry Lèguevaques, maire de Saint-Michel de Lanès et agriculteur, veut faire valoir une candidature de la ruralité qui souffre des baisses des dotations d'État et départementales. Sa suppléante est l'ancienne candidate aux législatives, la Carcassonnaise Monique Boonen.

Rappelons que les grands électeurs éliront les sénateurs le 28 septembre prochain.

Journal La Dépêche du Midi
Edition du 31 août 2014
J.-L D.-C

Et si les élus socialistes boulimiques se réveillaient enfin et accordaient leurs voix au plus courageux d'entre eux !

 Combis-Robert.jpg
Le candidat Didier Combis et sa suppléante organiseront prochainement une conférence de presse pour présenter la souriante Mireille Robert de Pieusse, directrice d'école primaire.
Photographie : La Dépêche du Midi - Didier Donnat. 

Didier Combis, un trublion qui peut changer la donne.

Une nouvelle donne pourrait servir la candidature du maire de Magrie, Didier Combis parti en dissident du parti socialiste et bénéficiant d'un nouveau paysage audois.
En coulisse la campagne des sénatoriales (le vote aura lieu le 28 septembre 2014) bat son plein et chacun fourbit ses armes. Les candidats déclarés comme la candidate désignée par le parti socialiste, Gisèle Jourda, seule candidate aux primaires en remplacement du sortant Marcel Rainaud, ce que contestait d'ailleurs l'ex PS Didier Combis devenu depuis candidat dissident puisqu'il avait vu, disait-il, sa candidature à la mandature refusée à l'intérieur du parti socialiste. Le maire de Magrie depuis 18 ans, a donc pris son bâton de pèlerin pour apprivoiser les grands électeurs du territoire, 428 maires et le triple de conseillers municipaux pour les rallier à sa cause avec toujours dans sa foulée la conseillère municipale de Trèbes, Gisèle Jourda également à la chasse aux voix. Ils ont passé leur été à arpenter l'Aude de long en large, visitant chaque commune, les plus petites et les plus reculées pour compenser leur déficit d'image. Pour le sortant du littoral, Rolland Courteau quasiment assuré de retrouver son fauteuil au sénat à moins d'un cataclysme, la période estivale a dû être plus calme, quoique l'homme est un bâtisseur, avec ou sans élection, le Narbonnais est un éternel travailleur. Dans l'Aude deux postes sont donc à pourvoir pour le palais du Luxembourg, deux sièges qui reviendraient naturellement aux socialistes, la couleur dominante du département. Mais depuis l'incursion dans cette campagne du trublion Didier Combis en janvier, les conditions d'une victoire du parti socialiste sont moins évidentes et ce n'est pas la popularité du président Hollande qui aidera à la reconquête. Il ne faudra pas compter non plus sur les villes audoises tomber dans l'escarcelle de l'UMP : Narbonne, Carcassonne, Quillan… la gauche a perdu de son influence stratégique même s'il elle garde les cordons de la bourse avec des intercommunalités toujours plus influentes adossées à un département en questionnement, réforme oblige. Dans cette élection éminemment politique l'UMP a attendu de voir, comme au poker, pour abattre ses cartes. Elle présentera ses candidats le 30 août. On pense au maire Thierry Leguevaques, de Saint-Michel-de-Lanès et à Monique Ching, 1re adjointe au maire de Leucate. Les écologistes devraient être de la partie avec un candidat ainsi que les communistes. Une nouvelle donne qui rebat les cartes pour tous les candidats dans une élection finalement plus compliquée qu'il n'y paraît .

La Dépêche du Midi
Edition du 21 août 2014
F.-P.

05/08/2014

Le Loup !

Loup.jpg

LE LOUP !

Le  loup, le savez-vous, est un animal qui chasse en meute. Seul, il a peur de l’homme, mais dès lors qu’il rejoint ses congénères, le voici empli d’une férocité telle, qu’il peut s’attaquer à tout un troupeau, surtout lorsque celui-ci n’est composé que d’agneaux et de gentils moutons.

Il suffit qu’un bélier se rebiffe et stimule avec lui quelques brebis pour que le loup, s’isolant dans son clan, recule et cherche à biaiser.

Le loup est ainsi : agressif et craintif ! Peureux dès que sa proie présumée devient un adversaire qu’il ne peut que contourner.

Pour essayer de ne plus être loup, parfois, à l’occasion des grandes chasses d’hiver qui précédent sa nomination à la tête de la meute, le loup se déguise et porte un loup ! C’est masqué qu’il va essayer d’obtenir sa stature de chef de meute.

Ça fait longtemps que cela dure et le loup fatigue, car nombre de louveteaux devenus grands aimeraient bien qu’il rejoigne sa tanière.

Certes, il leur a donné à fusion quelques brides de pouvoir… mais il règne toujours sur la meute.

Repu, il n’a jamais eu une faim de loup même si ses déclarations « hurlent » qu’il n’a jamais pris la part des autres. Le loup est-il un renard ?

Le Montreur d'Ours !

Montreur d'ours.jpg

LE MONTREUR D'OURS

Ségolène Royal a mis son véto sur la réintroduction de nouveaux ours dans notre région pyrénéenne… Ceci fit débat certes, mais ne découragea pas les « montreurs d’ours », toujours prêts à faire apparition, à défaut de spectacle, dans toutes les communes qui appartiennent à leur zone de prédilection.

De ce fait, depuis quelques semaines, un montreur d’ours promène son oursonne, de village en village, et l’exhibe auprès des élus, sidérés de n’avoir jamais vu un animal aussi docile, discipliné et capable d’effectuer sans mot dire - même pas un grognement - plusieurs voltes du côté de la Rose.

On l’a déjà ornée, l’oursonne, d’un ruban qui montre combien sa docilité envers son maître, méritait récompense et reconnaissance.

Le spectacle continu et le montreur d’ours inlassable parcours son territoire de Pyrénées en Montagne Noire. La parodie, les représentations sont identiques, mais ne suscitent d’intérêt qu’auprès de ceux qui quêtent plutôt qu’ils ne donnent.  L’oursonne, elle, ne se lasse pas de faire son numéro de courtisane.

Le montreur d’ours et l’oursonne rentreront bientôt dans leur foyer… pour hiberner et se protéger de la frilosité qu’ils auront dispensé.

Le montreur d’ours devra trouver un autre spécimen, voire abandonner sa fonction, car en toute saison se lève une autre génération ! 

15/06/2014

Commémoration de la guerre d'Indochine : la Lyre était absente !

Indochine2.jpg 

Commémoration de la guerre d’Indochine :
la Lyre était absente !

Jean-Paul Dupré le sait : être un élu de la République n’induit pas nécessairement faire preuve de démocratie ; au même titre d’ailleurs que la démocratie ne suppose pas nécessairement la République.
Alors, en jouant sur cette ambiguïté qu’il maîtrise parfaitement aux dépens de ses concitoyens, notre député, maire de surcroît, parodie par sa seule présence, des manifestations provoquées par son seul fait, et reconnues seulement par lui-même, n’ayant d’autres valeurs que celles de le... mettre en valeur... et en photo. Celle-ci heureusement n’avait cette fois que la dimension d’un timbre poste !
A-t-il vu les larmes du porte-drapeau d’Indochine lors de la dernière commémoration du 8 Juin ? Non ! Campé dans son costume de « démocrate souverain », il n’a regardé que ses chaussures mal cirées.
Décidément, la démocratie indirecte qui aujourd’hui nous régente en tous lieux, conduit à bien des fautes puériles qui dépassent l’esprit républicain, tel qu’il nous semblait avoir été enseigné.
Monsieur Jean-Paul Dupré célèbre la fin de la guerre d’Indochine avec un comportement similaire à celui de la remise des trophées du sport, ou comparable à celui d’un défilé de mode !
Ou on célèbre... ou on ne célèbre pas ! La Lyre absente, peu de représentants d’anciens combattants, un disque servant de support pour entonner la Marseillaise. M. Dupré a cru faire plaisir ! Une fois de plus, le pseudo-démocrate nous a déçus.

Paul Genois
2014.06.15

Indochine1.jpg

02/06/2014

Le Rassemblement pour la France dans l'Aude : Présentation et objectifs, par Laurent Mahaut.

Invitation -10 juin 2014.jpg 

Alors que la France subit depuis trop longtemps son déclin économique, démographique et moral,
Alors que nos "élites" ont mené le pays à une situation financière de quasi-faillite
et étouffent les français de taxes et d'impôts,
Alors que nos institutions sont bafouées, nos traditions remises en cause,

nos armées démantelées,
nos écoles soumises aux commissaires politiques, notre justice piétinée, nos industries détruites,
Alors que nos choix ne sont pas respectés, que notre souveraineté est bradée,
Certains restent sourds à la révolte populaire qui gronde et se cramponnent à leurs privilèges...
Il est grand temps de faire entendre notre voix, d'exprimer haut et fort nos valeurs (un mot qu'ils ont oublié)
et de mettre fin à la dictature du politiquement correct,
Nous serions heureux de vous compter parmi nous le mardi 10 juin 2014
19 h 00 au foyer de Montlegun - Carcassonne
Gérard HARDY

Mort programmée... par Dupré !

  Mort programmée... par Dupré !

Grand marché2.jpg  

Sur le même banc de ceux que je considère comme les mêmes accusés, voici les Social (os) et les Ump unis pour signer le grand marché transatlantique ?
M. Dupré, mouton s’il en est, va donc donner sa voix à ce traité qui menace certes l’Europe, mais aussi Limoux. Eh oui, nous en faisons partie... Les firmes américaines privées veulent une libération et non une protection des investissements. Les municipalités devront s’y conformer !
Une réglementation municipale pourra être attaquée par un groupe, par un investisseur américain, cela deviendra une entrave à notre « droit d’investir pour ce que nous voulons, où nous voulons, et d’en retirer le bénéfice que nous voulons » !
M. Dupré est d’accord, puisque le PS l’accepte... Terminés les appels d’offres régionaux qui permettaient aux artisans d’avoir un chantier, terminée la fourniture en papeterie par le libraire du coin, toute production locale sera également mise sur le marché des exigences américaines.
M. Dupré est d’accord, mouton d’abord, pour que les cantines scolaires soient approvisionnées par d’autres que les producteurs locaux... Et que deviendront les Appellations d’origine contrôlée ? Ce futur traité veut la mort de nos régions et Dupré accepte votre mort programmée, tant celle de Limoux que celle de sa circonscription.
Réagissons lors de la prochaine séance du Conseil municipal, par notre seule présence... silencieuse !  

Paul Genois
2014.06.02

N. B. - Bien qu'il partage notre lutte contre le grand marché transatlantique, le Parti de gauche de Limoux n'est pas associé à cet article.

31/05/2014

LA CAF COÛTE 365 MILLIONS D'EUROS !

La CAF coûte 365 millions d’euros ! 

caisse d'allocations familiales,un million d'euros par jour,bleu marine,immigration

La CAF de l’Aude (Caisse d’allocations familiales), injecte un million d’euros par jour... À qui profite ce crime, ce hold-up quotidien ? Chacun le sait et a su le dire lors des dernières consultations électorales. Eh oui, c’est ainsi, les travailleurs sont spoliés par ceux qui vivent mieux qu’eux, à leurs dépens.
Et voici que les partis politiques traditionnels s’étonnent béatement de la montée du Bleu Marine ? La passoire européenne remplit les prétoires des tribunaux et par conséquent les prisons. Le Parti socialiste veut de l’immigration pour construire l’Europe... et la mettre en cendres.
La CAF est vandalisée par les non productifs de l’Aude et ne peut assumer le rôle qui, initialement, était le sien. M. Dupré, par l’intermédiaire de son porte-parole de Pomas, aurait dû mettre un frein à tout cela ! Mais seules les voix - pas celles qui s’élèvent, mais celles des urnes - les seules qui comptent pour lui, celles qui ne font jamais appel à cette CAF, pourraient transformer ce self-service où l’on se sert sans apporter de contribution à la société.
Notre député-maire a sa responsabilité dans ce gâchis financier. Mais traumatisé par la déroute de son PS, il a d’autres soucis que la CAF en faillite.

Paul Genois
2014.05.27 

caisse d'allocations familiales,un million d'euros par jour,bleu marine,immigration

27/05/2014

LE "COLOSSE" CHANCELLE !

 Le « Colosse » chancelle ! 

jean-paul dupré,eric andrieu,parti de la rose fanée,élections européennes,25 mai 2014,jeunesses socialistes,colosse aux pieds d'argile 

jean-paul dupré,eric andrieu,parti de la rose fanée,élections européennes,25 mai 2014,jeunesses socialistes,colosse aux pieds d'argileLe « Colosse » du parti socialiste audois, celui qui drainait tant de voix, celui qui se déclarait « premier élu socialiste de France », aurait dû lors des élections municipales sentir le vent du boulet... Colosse aux pieds d’argile, il a été bousculé dans ses certitudes et fier - comme toujours - de sa réélection, il n’a pas tenu compte de l’avertissement donné.
Le député-maire ne bat la « campagne » que pour lui-même et non pour son parti. De fait, il fut absent lors de cet engagement politique pour l’Europe. Cela ne l’intéresse pas et Éric Andrieu, seul candidat audois, a dû faire sans les pseudos ténors du parti de la rose fanée, aidé seulement par les jeunesses socialistes qui ont encore des rêves plein la tête.
Ceux-ci se dissiperont vite, dès qu’ils auront fait la différence entre leurs aspirations et les applications politiques de ceux qui, à l’exemple de Dupré, légifèrent au parlement français et entérinent les décisions européennes.
Alors le vote de dimanche est sans appel ! Toute la circonscription du député PS a voté Front National, tout Limoux à l’exception du bureau de Saint-Antoine a voté Bleu Marine.
Le « Colosse » ne tient plus debout. Avec 21,9 % des voix obtenues à Limoux, et encore moins sur l’ensemble de sa circonscription, comment peut-il encore croire en sa légitimité politique ? Un retrait honorable serait souhaitable. 

Jacky Daguine
2014.05.27

Statue s'écroule.jpgjean-paul dupré,eric andrieu,parti de la rose fanée,élections européennes,25 mai 2014,jeunesses socialistes,colosse aux pieds d'argile

16/05/2014

LES EAUX D'ALET-LES-BAINS SONT-ELLES VICTIMES D'UN ESCROC ?

L'homme d'affaires dubaïote Khaled Al Habahbeh en négociation avec la commune d'Alet a fait la une des journaux italiens, ils ont enquêté sur son passé douteux. 

eaux minérales,alet-les-bains,escroquerie,khaled al habahbeh 

Tel un phénix, l'entreprise d'embouteillage d'eau d'Alet les Bains devait renaître de ses cendres grâce à un investisseur miracle, un certain Khaled Al Habahbeh, venu tout droit d'un pays où elle fait terriblement défaut, les Émirats arabes unis. L'affaire ressemble quasiment un conte des Mille et une nuits moderne. Natif de Jordanie l'homme d'affaires de nationalité américaine et dont le siège social de ses sociétés serait à Dubaï, est arrivé en 2013 sur le sol alétois en sauveur providentiel, promettant monts et merveilles. On peut citer la construction d'une nouvelle usine d'embouteillage adossée à une fabrique de bouteilles en matière recyclable, dans le cadre d'un nouveau procédé écologique breveté, il parlait de la renaissance des anciens thermes et de l'édification d'un hôtel grand luxe… Ce n'était plus Alet-les-Bains mais Lourdes ou la caverne d'Ali Baba. Dans un premier temps les élus locaux furent sous le charme des promesses belles comme des mirages en or massif. Mais selon nos informations, plus les négociations avançaient, plus les intervenants se démultipliaient aux côtés du sulfureux Khaled Al Habahbeh et plus le doute s'installait parmi les locaux, jusqu'à ce que les élus se piquent de vérifier sur le net qu'elle est réellement cette nouvelle société mise sur la table des négociations, le groupe SMC, une holding tunisienne. Ils s'aperçoivent alors avec stupeur que les eaux d'Alet figuraient déjà en bonne place dans le vaisseau amiral de la société comme le dernier trophée au tableau de chasse, alors que bien évidemment rien n'était signé. Les avocats de la mairie intervenaient immédiatement pour faire cesser cette incongruité. Et les surprises ne s'arrêtent pas là. La mairie d'Alet apprenait que l'homme d'affaires faisait les gros titres de la presse italienne dans le cadre d'un sauvetage très contesté, d'une aciérie et de son haut-fourneau à Piombino, une usine employant des centaines ouvriers dans la province de Livourne en Italie, avec promesse de nettoyage des déchets industriels sur 85 ha pour la construction d'un hôtel 5 étoiles. Un sauvetage douteux qui devait capoter en début d'année, mis à mal par l'enquête des journalistes du journal économique Il Sole 24 Ore, tiré à 330 000 exemplaires, qui dévoile le passé délictueux de Khaled Al Habahbeh en l'accusant d'avoir passé 36 mois en prison aux États Unis en 2001 pour escroquerie au détriment d'une banque. Toujours selon le quotidien italien la spécialité de Monsieur Al Habahbeh serait de «falsifier des informations bancaires dans le but d'obtenir des prêts importants. D'autres condamnations plus graves viennent encore assombrir le passé trouble de ce magnat sans frontière.» Et les journalistes italiens de citer Limoux dans leurs articles : «Alors qu'il joue une grosse partie à Piombino, il engage une négociation avec la mairie de Limoux, en France, à laquelle il propose d'embouteiller son eau et de reproduire le succès d'Évian en ressuscitant ses thermes et les bains d'Alet-les-bains» Éconduit en Italie Khaled Al Habahbeh serait revenu à Alet il y a quelques jours et aurait rencontré la nouvelle maire Ghislaine Chafforeau. On ne connaît pas la teneur des discussions. À suivre.

La Dépêche du Midi
Edition du 15 mai 2014
Françoise Peytavie

HALLUCINANT ! L'AUDE VEUT VENDRE SON PLUS GROS TRESOR A L'ARABIE : JEAN-PAUL DUPRE OUBLIE LE DOSSIER ET S'ENDORT DANS L'AVION, SUR UNE MUSIQUE DE CARNAVAL !

Hallucinant ! L’Aude veut vendre son  plus gros trésor à l’Arabie : Jean-Paul Dupré oublie le dossier et s’endort dans l’avion, sur une musique de Carnaval !

Alet - Eau minérale.jpg
Nous le savons bien, la vérité froisse. Quelques esprits intentionnés, parmi ceux qui figurent sur la liste « Limoux PS Pour Tous », vont encore s’offusquer ! Ce n’est pourtant pas de notre faute si le maire et le député de Limoux trompent et mélangent les genres.

Nous n’y sommes pour rien ! Jean-Paul Dupré et ses complices socialistes votent la loi sur le cumul des mandats, puis ils veulent continuer d’être maire et député à la fois ! Comme le dit la sagesse populaire, ils demandent le beurre, l’argent du beurre, le porte-monnaie de la fermière et son baiser ! N’est-ce pas un bel exemple de négation dans la démocratie, assortie de la plus virulente malhonnêteté intellectuelle ?

Comme en dictature, Jean-Paul Dupré occupe une chaise de la mairie de Limoux, depuis le 14 mars 1977. Depuis 37 ans, sectaire, méchant et sans partage, il démolit plus qu’il ne construit. Grand bien fasse à son électorat âgé et indigent, qui se contente des gros trous de voirie bouchés au goudron à la va-vite, de quelques fleurs, d’un verre de Blanquette, d’un repas de quartier, d’une part de gâteau offerte par le généreux élu avec l’argent de nos impôts.

Depuis 37 ans, Jean-Paul Dupré choisit le social clientélisme, ruineux et sans intérêt. Nous préférerions qu’il s’occupe du bien être de nos enfants, de leur avenir, de l’eau consommable dont ils auront besoin parce qu’elle sera de plus en plus rare et de plus en plus chère !

Chacun le sait, l’eau d’Alet alimente en partie la ville de Limoux. L’exploitation commerciale est abandonnée depuis trois ans. Le gâchis est scandaleux, inimaginable pour un homme au cerveau normalement constitué.
L'une des plus importantes ressources minérales de France s'écoule en pure perte. Les sources d'Alet déversent dans l'Aude 300 litres d'eau à la seconde ; plus de 1000 M3 d'eau potable et minérale alimentent chaque heure qui passe... la mer Méditerranée !
Entre deux voyages aux frais de la princesse, au Vietnam et en Chine, le vice-président de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée Nationale réfléchit, mais le trajet est long et il s’endort sur le dossier. Le sommeil porte conseil ! Dès son réveil, Pierre Durand, son acolyte des mauvais coups, lui apprend que l’on pourrait vendre la source minérale des eaux d’Alet au Qatar ou aux Émirats Arabes Unis ! En voilà une bonne idée dont s’amusent le président, l’adjoint, le maire et le député de Limoux !     

Le plus gros trésor de l’Aude vendu à l’Arabie… qui s’engagerait paraît-il par contrat à nous laisser quelques gouttes d’eau ! Adieu l’eau d’Alet du Pays Cathare. Bonjour l’incompétence et la bêtise. Ne dit-on pas que le cumul des mandats et l’argent qu’il rapporte peuvent sauver toutes les situations, même les plus ubuesques, n’est ce pas M. Dupré !

Gérard Jean

2014.01.27

Alet - Eau minérale - Carnaval.jpgCarnaval : les fêtes et l'eau d'Alet sur la Place
Journal Midi Libre
Edition du 17 février 2013 - X. C.

07/05/2014

IL FALLAIT BIEN UN "COUAC" A CETTE MAGNIFIQUE CUIVREE SPECIALE !

Il fallait bien un « couac »
à cette magnifique Cuivrée Spéciale !

La sixième Cuivrée Spéciale est terminée... L’implication de tous les musiciens limouxins et des bénévoles appartenant à la Chorale ou à... rien, mérite des félicitations.
Non point des félicitations protocolaires distillées sur l’estrade avec micro, par des « représentants » de la population qui ne savent pas distinguer une « clef de sol » et qui n’ont jamais lu une partition, à qui l’on donne l’occasion de se montrer encore une fois et de parler longuement d’une manière ennuyeuse !
Cela fait bémol dans le festival, à l’exemple du comportement de ces dames et messieurs de l’autorité. Alors que le concert se déroulait sous le chapiteau, nos dignes « représentants » buvaient et bavardaient en fond de spectacle !
Décidément les cancres « musicaux » sont toujours au fond de la classe. Pauvres mécènes qui avec l’argent des contribuables croyez faire preuve de générosité ! Mesdames et messieurs de l’autorité, vous avez fait applaudir par le public des bénévoles qui auraient préféré que vous cessiez de parler à haute voix pour qu’ils puissent entendre l’orchestre et non vos élucubrations.
Mais on ne se refait pas, et quand on n’a pas de culture musicale, on fait des « couacs » ! 

Paul Génois
2014.05.06

Cuivrée Spéciale 2014.jpg

29/04/2014

LE BON SOLDAT !

Le bon soldat ?

Déjà canonisé, le bon soldat Dupré, va bien évidemment, voter pour son Pape ! Pas question de ne pas être au « garde-à-vous », le petit doigt sur la couture du pantalon.
Ainsi donc, votre député va voter comme un mouton et sans aucune réflexion pour ce que l’on appelle sans humour un « pacte de solidarité ».
Merci pour les retraités qui ont le malheur de toucher plus de 1200 € par mois quand on sait - par exemple - que M. Sarkozy coûte plus de 1.500.000 euros par an aux contribuables... et que de cela, il ne dit rien !
Le soldat Dupré obéit aux ordres et surtout ne se révolte pas contre ce pouvoir qui exaspère, paradoxalement, ceux qui votent pour lui ! Il est ainsi à double face : « Ange et Démon ».
Décidément que faudra-t-il dire et écrire pour que les Limouxins ouvrent les yeux sur l’ambiguïté d’un personnage qui n’a de cesse de leur mentir... et de flagorner (de flatter) de manière outrancière son ego en pérorant (discours ennuyeux) à l’occasion !
Seule une dissolution de l’Assemblée Nationale pourrait le renvoyer sur d’autres bancs... ceux où l’on apprend à être probe (honnête)... ceux de l’école primaire !

Paul Génois
2014.04.26

Laissez-vous guider.jpgsocialisme,politicien jean-paul dupré,combien gagne,millions d'euros,laissez-vous guider,limoux(ps) pour toussocialisme,politicien jean-paul dupré,combien gagne,millions d'euros,laissez-vous guider,limoux(ps) pour tousRose socialiste fanée.jpg

 

26/04/2014

LA TROISIEME "CANONISATION" ?

 La troisième « canonisation » ? 

 Athée, Républicain, grand défenseur de la séparation de l’Église et de l’État, le premier Consul de France va donc assister à la canonisation de Jean-Paul II à Rome... Sa présence sera reconnue par le bon peuple laïc comme une offense aux fondamentaux de notre Constitution.
Mais pour se racheter, il prendra au retour... car si « tous les chemins mènent à Rome », ceux qui permettent de revenir sont sinueux (!), la direction de Limoux et là, sans doute canonisera t-il notre Jean-Paul local qui n’a de cesse de porter sa bonne parole en tous lieux et de prêcher ses unilatérales décisions.
Car il est ainsi Jean-Paul, c’est le bon apôtre qui reprend où il le peut le témoignage des miracles vus de ses propres yeux : « les pauvres seront les premiers au royaume céleste ! »
Et oui, payez vos impôts et vous accéderez aux cieux. Décidément le « sabre et le goupillon » font toujours bon ménage... pourvu que les riches n’aient pas à pâtir des tolérances quelque peu laxistes de la République.
Après 37 ans d’apostolat, Jean-Paul sait qu’il commence un chemin de Croix qui le mènera non pas vers le « salut public », mais comme Robespierre qui imposa l’ « Être suprême »...vers l’échafaud... politique. 

Jean-Paul Gnose
2014.04.26 

jean-paul dupré,canonisation,jean-paul 2 à rome,37 ans d'apostolat,chemin de croix
Certains à Limoux voudraient canoniser Jean-Paul V avant la fin de son règne !
Nous pensons qu'ils exagèrent !

Européennes : le Carcassonnais Florian Travello sur la liste UMP.

Travello Florent.jpg
Florian Travello (à droite de Mme Alliot-Marie), candidat aux Européennes.
Photographie : Carcassonne Nathalie Amen-Vals.

Le Carcassonnais Florian Trallero figurera très certainement sur la liste UMP de la grande région Sud-Ouest pour les Européennes. En visite ce vendredi après-midi dans la préfecture audoise, Michèle Alliot-Marie, tête de liste, a indiqué que "Carcassonne sera bien représentée", pour ce scrutin. 
Florian Trallero est la responsable de la circonscription pour les Jeunes populaires. Âgé de 20 ans, il est étudiant à Toulouse, dans l'assurance. Il a participé à sa première élection en mars, sur la liste d'Isabelle Chésa au premier tour. Au second tour, après la fusion avec la formation de Gérard Larrat, Florian Trallero avait dû laisser sa place. 
L'annonce officielle de la composition de la liste devrait intervenir en fin de semaineprochaine. L'élection aura lieu le 25 mai. 
Après une réunion à la permanence UMP à Carcassonne, Michèle Alliot-Marie est allée arpenter les rues de Carcassonne avant un café politique à la Comédie, dédié aux élections européennes. 

Journal L'Indépendant
Edition du 25 avril 2014

25/04/2014

Emmanuel Bresson appelle André Viola à demander la démission du socialiste Pierre Authier, vice-président du Conseil général de l'Aude, en charge des finances.

Aude :
Polémique autour d'un supposé "fichage" politique des maires. 

Après les municipales, plusieurs maires nouvellement élus se sont vu demander leur étiquette politique par Pierre Authier, vice-président du conseil général de l’Aude chargé des finances.
Au début du mois d’avril, moins d’une semaine après la proclamation des résultats des élections municipales, un certain nombre de maires nouvellement élus et n’ayant pas déclaré d’étiquette politique ont reçu un courriel peu habituel, accompagné d’un tableau à « renseigner », tout aussi singulier. Un courriel porté à notre connaissance et révélé par nos confrères du Midi Libre, jeudi, qui demande à ces nouveaux premiers magistrats leur nom ainsi que celui de leurs adjoints, « du ou des délégués à l’intercommunalité », mais pas seulement…

Une démarche jugée « limite »

Certains maires sont dans l’incompréhension. L’un d’eux réagit. 

Parmi les destinataires de cette demande de renseignements pour le moins atypique, certains maires s’étonnent de cette volonté de lister les appartenances politiques de chacun. A l’image de cet élu du Limouxin qui n’a « pas répondu à cette sollicitation ». Et pour cause, il « connaît l’appartenance » de son « conseiller général, et il connaît la mienne ». Voilà pour le fond.
En ce qui concerne la forme, en revanche, l’élu estime qu’il s’agit là d’une démarche « un peu limite » dans le sens où il « ne voit pas bien quelle est l’utilité de connaître l’appartenance politique d’un élu », ni « à quoi pourrait bien servir » la collecte d’un tel renseignement. Et de concéder que la question d’un éventuel “choix” dans l’attribution de subventions de la part du conseil général lui est venue à l’esprit, estimant qu’« on peut évidemment se poser la question… »
En effet, ledit tableau comporte une entrée supplémentaire, invitant les élus à faire part de leur appartenance politique. Avec, dans le cas des « élus non-inscrits à un parti politique » la préconisation d’un choix « parmi les sigles suivants : sympathisant PS ; sympathisant UMP ; Divers G ou Divers D ». Demande formulée afin de collecter « des renseignements » pour « faciliter nos relations ».

« Je conteste la suspicion autour d’un fichier qui pourrait être établi »  

Une demande qui n’a pas manqué de provoquer des réactions au sein de la classe politique, et qui pose certaines questions. A commencer par celle d’un éventuel “fichage” politique. Car l’expéditeur de ce mail n’est autre que Pierre Authier, actuel vice-président du conseil général en charge des finances et membre éminent du Parti socialiste audois.
Un courrier numérique que Pierre Authier a signé de son nom, et assume pleinement : « J’ai adressé ce courriel aux élus de mon canton uniquement. C’est quelque chose que je fais depuis longtemps, et jusqu’ici, personne ne s’en est offusqué ». Quant à un supposé “fichage” politique, celui qui est élu au Département depuis 1982 et actuel conseiller général du canton de Saint-Hilaire s’insurge : « Je conteste la suspicion autour d’un fichier qui pourrait être établi pour servir ou non des maires selon leur couleur politique ».
Et d’affirmer que « le terme “apolitique” n’est pas recevable, car un maire est responsable d’une gestion, mais aussi d’une politique menée. De plus, ce n’est pas l’appartenance politique qui définira notre collaboration. Je précise également dans ce courriel qu’une réunion s’impose pour discuter de nos relations futures ».
Du côté du service communication du conseil général, la réponse se veut « simple », en estimant qu’il s’agit d’une « double inexpérience », de la part de Pierre Authier en utilisant son adresse du conseil général, mais aussi des nouveaux maires « peu habitués aux relations » entre communes et Département. Même si l’on affirme qu’il s’agit « sans doute d’une démarche totalement nouvelle ». Et de conclure que si « son initiative a pu apparaître comme celle du conseil général, ce n’est pas le cas ». 

Bresson (UMP) : « J’appelle André Viola à demander la démission de Pierre Authier » 

Emmanuel Bresson, le président de l’UMP de l’Aude, n’a pas mâché ses mots, jeudi, à l’heure de réagir à l’envoi de ce courrier. « Lorsque j’ai eu connaissance de ce mail, je n’en croyais pas mes yeux. Il s’agit d’une grave atteinte à la liberté de penser. A la lecture de ce mail, on a l’impression que l’étiquette politique a une importance dans le devenir des relations de travail entre ces maires et le conseil général ». Emmanuel Bresson qui enchaîne en employant les grands moyens : « Je dénonce haut et fort ces pratiques, et je vais même plus loin en appelant, au nom de l’UMP, Monsieur André Viola à demander la démission de Pierre Authier de ses fonctions », estimant par ailleurs que « des fonctionnaires du conseil général ont été associés à cette manœuvre ». Le président de l’UMP dans l’Aude estime par ailleurs qu’il « s’agit là de pratique avec lesquelles il serait bon de rompre totalement ».
Sollicité par téléphone, le président du Conseil général, André Viola, n’a souhaité faire « aucun commentaire » estimant qu’il s’agit là d’une « initiative personnelle limitée au canton de Pierre Authier ».

Journal L'Indépendant
Edition du 25 avril 2014
Benjamin Seyer
 

Authier Pierre.jpg
Un courriel envoyé sur initiative personnelle de Pierre Authier, via la boîte mail de son secrétariat au Conseil général de l'Aude.
Photographie : Carcassonne - Claude Boyer.

19/04/2014

IL A LE TRAC, LE TSAR !

Il a le trac, le Tsar !

La première véritable réunion du Conseil municipal a montré la couleur... La vedette sort de sa loge et entre en scène sans un salut pour les autres acteurs de la pièce déjà écrite par elle-même !
Pourtant la vedette a le trac, elle est blanche comme neige face aux « sept nains » : cette peur blanche la conduit à une colère noire dès lors que ses monologues ne sont pas salués comme elle l’espérait. L’acteur cabotine dès lors et sort de son texte : les tirades n’ont plus d’effet et une seule répartie d’un « nain » lui fait perdre sa miteuse éloquence.
Que dit-il à cette « outrancière » ayant osé prendre la parole pour dénoncer une lacune dans le fonctionnement d’une installation municipale : « vous êtes une menteuse » ! Cela en séance publique ! Une élue traitée ainsi en séance publique !
La pseudo Star devient alors le Tsar et proclame son oukase, c’est-à-dire sa décision arbitraire : « je vous interdis de parler » !
Chacun peut donc apprécier comment fonctionne désormais la démocratie au sein du nouveau Conseil municipal. Et malheureusement ce n’est pas fini. Mais ceux qui représentent 48 % de la population limouxine n’ont pas fini non plus d’ouvrir les yeux, les oreilles et la bouche à l’inverse des vingt-cinq autres « petits singes »... bien sages !

Jacky Daguine
2014.04.18 

le tsar,trac,élue menteuse,je vous interdis de parler

05/04/2014

SEULE LA "VIEILLE GARDE" !

SEULE LA "VIEILLE GARDE" !

 Les militants, les combattants, ceux qui affichaient, posaient des tracts, s'impliquaient à tous les instants sur un seul appel du "local PS"... Où sont ils ?
Quelques vétérans décorés par le Parti de Jean-Paul Dupré pour leur "abonnement" à la "Carte Rose" sont encore dans la salle pour faire nombre. C'est, comme pour Napoléon, la "Vieille Garde", celle des Grognards à qui on sait flatter l'oreille, toujours croyants dans un idéal auquel ils sont fidèles par habitude et tradition.
Les bonapartistes défenseurs de la République ont disparu ; restent quelques napoléoniens qui croient encore au grand "Empire" de l'Aigle aux ailes brisées. L'exil est pour bientôt !
Les troupes désertent, les vrais soldats ont disparu, les adhésions des jeunes sont insignifiantes. Nous sommes loin de l'engagement de Pierre Bayle dans les rangs d'une "armée" devant sauver la République. Ce Parti local n'est qu'une ombre sans sa "Vieille Garde". Tout se craquelle, se morcelle et ne répond plus à une unité administrative, tant au niveau de l'arrondissement que de la circonscription.
Mais ignorante des mises à mal de ses "arrières gardes", c'est-à-dire de l'axe Quillan-Castelnaudary, la "Vieille Garde" croit avoir gagné ! L'obscurantisme entretenu par le mensonge auprès des militants est une cécité qu'il faudra guérir avant qu'elle ne devienne pérenne ! 

Jean-Paul Gnose
2014.04.05
 

Napoléon - Vieille Garde.jpg