Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/06/2014

Commémoration de la guerre d'Indochine : la Lyre était absente !

Indochine2.jpg 

Commémoration de la guerre d’Indochine :
la Lyre était absente !

Jean-Paul Dupré le sait : être un élu de la République n’induit pas nécessairement faire preuve de démocratie ; au même titre d’ailleurs que la démocratie ne suppose pas nécessairement la République.
Alors, en jouant sur cette ambiguïté qu’il maîtrise parfaitement aux dépens de ses concitoyens, notre député, maire de surcroît, parodie par sa seule présence, des manifestations provoquées par son seul fait, et reconnues seulement par lui-même, n’ayant d’autres valeurs que celles de le... mettre en valeur... et en photo. Celle-ci heureusement n’avait cette fois que la dimension d’un timbre poste !
A-t-il vu les larmes du porte-drapeau d’Indochine lors de la dernière commémoration du 8 Juin ? Non ! Campé dans son costume de « démocrate souverain », il n’a regardé que ses chaussures mal cirées.
Décidément, la démocratie indirecte qui aujourd’hui nous régente en tous lieux, conduit à bien des fautes puériles qui dépassent l’esprit républicain, tel qu’il nous semblait avoir été enseigné.
Monsieur Jean-Paul Dupré célèbre la fin de la guerre d’Indochine avec un comportement similaire à celui de la remise des trophées du sport, ou comparable à celui d’un défilé de mode !
Ou on célèbre... ou on ne célèbre pas ! La Lyre absente, peu de représentants d’anciens combattants, un disque servant de support pour entonner la Marseillaise. M. Dupré a cru faire plaisir ! Une fois de plus, le pseudo-démocrate nous a déçus.

Paul Genois
2014.06.15

Indochine1.jpg

ABUS DE BIENS SOCIAUX ? SAURONS-NOUS UN JOUR POURQUOI LES LIMOUXINS PAIENT SEULS, AVEC LEURS IMPÔTS, LES FRAIS DE DEPLACEMENTS DU DEPUTE JEAN-PAUL DUPRE ?

 Question n° 13.jpg

Ces élus qui ruinent Limoux : un véhicule de fonction monsieur le Maire, une Peugeot 407, pourquoi… et surtout pour quel usage ?

Motus !
Je ne vous l'dirai pas. 
Non, non, non.
Soyez patients. 
Ne comptez pas sur moi 
pour trahir le secret.
Vous allez être surpris, 

Peugeot Dupré1.JPG

Dans leur grande mansuétude, les Limouxins ont accepté il y a près de trente ans la décision de leur Conseil municipal, qui attribuait une voiture de fonction à monsieur le Maire !
Ces braves gens, comprenaient fort bien que le premier magistrat de la ville ne pouvait se rendre à pied de son domicile de Flassian à la Mairie, du commissariat au bureau de poste, du centre des impôts au petit guichet de la rue Saint-Martin où il travaillait encore. Monsieur Dupré possédait bien un véhicule personnel, mais il lui en aurait coûté pour l’entretien, et de cela il ne voulait pas !  D’ailleurs, Jacqueline son épouse en avait constamment besoin !
Les Limouxins profondément conscients des hautes vertus du socialisme ont été émus par une telle situation de détresse morale et financière. Ils se sont donc cotisés, avec leur argent, avec leurs économies, avec leurs impôts, et ils ont acheté une petite bagnole, d’occasion et pas trop chère, à celui qui se démenait jusqu’à l’épuisement, pour faciliter leur existence.
Économe de ses thunes mais gaspilleur jusqu’à l’outrage des fonds publics, Jean-Paul Dupré n’a jamais imaginé au moins l’espace d’un instant, qu’il devrait un jour rendre des comptes sur l’usage privatif abusif du véhicule, qui lui était prêté afin de rendre plus facile son mandat de maire.
Pour une fois, les choses sont claires et relativement faciles à expliquer ! De la petite bagnole de seconde main économique, on est rapidement passé à la berline de standing immatriculée BZ 973 QN ; mais l’histoire ne s’arrête pas là !
Tout simple : quand la Peugeot 407, se trouve stationnée à Limoux, rue du Consulat, ce qui arrive peu fréquemment, tout est réglo, c’est la voiture de monsieur le Maire qui travaille dur au premier étage, dans son bureau de l’hôtel de ville.
Plus subtil : si ladite Peugeot 407, circule hors du département, près des plages d’Argelès par exemple, c’est répréhensible. Il y a fort à penser en effet que nous sommes en présence d’un sévère abus de bien public. Mais bon, le véhicule familial est tombé en panne au dernier moment, juste avant le départ en vacances, et il a bien fallu le remplacer !
Infiniment plus grave, la justice va chercher à comprendre car nous approchons dangereusement des limites du détournement de fonds publics : lorsque la berline de standing immatriculée BZ 973 QN, est garée chaque semaine, depuis des mois, depuis des années, sous le parking de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, c’est un délit lourd de conséquences.
Le député-maire n’a pas le droit d’augmenter au-delà du supportable les impôts des Limouxins pour leur faire payer les frais de déplacement qu’il engage afin de se rendre à l’Assemblée Nationale.
Le député n’est pas davantage autorisé à visiter une à une chaque commune de sa circonscription avec le véhicule de monsieur le maire au risque de se retrouver au mieux, s’il a vraiment de la chance, sur les bancs du tribunal correctionnel.
Le pouvoir rend fou dit-on, du moins inconscient ! Est-il possible de comprendre qu’un homme politique, qui gagne au bas mot 19 075 euros par mois, à qui l’Assemblée Nationale rembourse chaque mois 9 504 euros de frais de mandat, puisse un jour risquer la prison et la déchéance pour avoir voulu économiser sur le dos de la collectivité, l’achat, le carburant, les factures d’entretien d’une voiture consacrée à son activité parlementaire ? 
C’est légal ! Vous pouvez demander à monsieur le directeur des Finances Publiques, la copie des notes de frais remboursées au sieur Jean-Paul Dupré, maire ou député selon le cas, par les SEULS habitants de Limoux. Vous y verrez comme nous de bien curieuses pratiques, d’étonnantes facturations ! Âmes sensibles s’abstenir !

Gérard Jean
Devoir citoyen
2014.06.15 

Peugeot Dupré2.JPG
Monsieur le Maire travaille, tout est en ordre !jean-paul dupré,ces élus,ruinent limoux,peugeot 407,abus de bien public,détournement de fonds publics,maire,député

02/06/2014

Le Rassemblement pour la France dans l'Aude : Présentation et objectifs, par Laurent Mahaut.

Invitation -10 juin 2014.jpg 

Alors que la France subit depuis trop longtemps son déclin économique, démographique et moral,
Alors que nos "élites" ont mené le pays à une situation financière de quasi-faillite
et étouffent les français de taxes et d'impôts,
Alors que nos institutions sont bafouées, nos traditions remises en cause,

nos armées démantelées,
nos écoles soumises aux commissaires politiques, notre justice piétinée, nos industries détruites,
Alors que nos choix ne sont pas respectés, que notre souveraineté est bradée,
Certains restent sourds à la révolte populaire qui gronde et se cramponnent à leurs privilèges...
Il est grand temps de faire entendre notre voix, d'exprimer haut et fort nos valeurs (un mot qu'ils ont oublié)
et de mettre fin à la dictature du politiquement correct,
Nous serions heureux de vous compter parmi nous le mardi 10 juin 2014
19 h 00 au foyer de Montlegun - Carcassonne
Gérard HARDY

LE DEPUTE JEAN-PAUL DUPRE SERAIT-IL (ENFIN) RATTRAPE PAR LA JUSTICE ?

Cour des Comptes.jpg

Le Parquet de Montpellier saisi !

La lettre d'observations définitives de la Chambre régionale des comptes, dont lecture a été donnée la semaine dernière en séance plénière du Conseil régional, pourrait connaître des soubresauts judicaires. En effet, cette semaine le procureur financier de la Chambre régionale des comptes a saisi, le procureur de la République de Montpellier, considérant que certains points soulevés lors du contrôle pouvaient constituer des infractions comptables. Parallèlement, Me Olivier Taoumi, l'avocat de l'association de défense des administrés, usagers et contribuables de Montpellier, a déposé une plainte au parquet de Montpellier pour "recel de favoritisme, détournement de fonds et soustraction de biens".

Dans l'un des volets de cette plainte, l'avocat pointe le voyage organisé en juin 2010 à Shangaï, auquel avaient participé Jean-Paul Dupré, le député-maire de Limoux ou encore Alain Gayda, qui était à l'époque directeur de Sieur d'Arques.

Journal La Dépêche du Midi
1er juin 2013

PRESSIONS MULTIPLES ET INACCEPTABLES AUTOUR DES ELECTIONS MUNICIPALES DE CASTELNAUDARY : DU RECOURS ADMINISTRATIF AU DEPÔT D'UNE PLAINTE PENALE.

A Castelnaudary,
Forte présomption de fraudes électorales aux élections municipales.
 castelnaudary,emmanuel bresson,stéphane linou,patrick maugard,recours,tribunal administratif,tribunal de grande instance,élections municipales,fraude électorale
Les élections municipales de Castelnaudary du 23 mars 2014, moment clé de la vie démocratique et républicaine, malheureusement se sont révélées être le théâtre d’actes d’une rare gravité.
Monsieur Maugard, maire socialiste sortant, à la tête de la commune depuis 18 ans, ainsi que vice-président du Conseil Général, s’est vu illégalement réélu avec neuf voix d’avance au premier tour, avec 50,18% des suffrages.
Nombre d’irrégularités au regard du Code électoral ont d’ores et déjà conduit messieurs Bresson et Linou à mener conjointement une action devant le Tribunal Administratif de Montpellier en vue de faire annuler ces municipales chauriennes. De ce coté, la justice suit son cours.
Plus encore, de nouveaux éléments très graves pour la Démocratie apparus en cours d’instruction, conduisent aujourd’hui messieurs Bresson et Linou à saisir le Tribunal de grande instance de Carcassonne d’une plainte pénale contre X :
- Un citoyen chaurien, associé d’un cabinet d’assurances, a subi des pressions professionnelles de la part des équipes du maire sortant, à compter du jour où il a manifesté son ambition de s’engager à droite pour les municipales, de telle sorte qu’il a été contraint de mettre en vente ses parts de l’entreprise.
- Un colistier de M. Maugard, aujourd’hui son adjoint, s’est prévalu, d’une qualité qu’il n’avait pas de médecin des Sapeurs-Pompiers au jour du scrutin, au mépris du code électoral.
- Des personnes de plus de 90 ans, en maison de retraite gérée par la Commune, ont donné leurs procurations à des proches du maire sortant sans aucune transparence
- Des noms d’électeurs inconnus avant la clôture des listes électorales ont été ajoutés tardivement de façon manuscrite.
 Le Juge pénal aura à statuer prochainement sur ces faits qui démontrent l’opacité totale des procédés employés pour se faire réélire par Mr Maugard.

castelnaudary,emmanuel bresson,stéphane linou,patrick maugard,recours,tribunal administratif,tribunal de grande instance,élections municipales,fraude électorale
M. Emmanuel Bresson, conseiller municipal de Castelnaudary,
au cours de la cérémonie de commémoration du 8 mai 1945.

Mort programmée... par Dupré !

  Mort programmée... par Dupré !

Grand marché2.jpg  

Sur le même banc de ceux que je considère comme les mêmes accusés, voici les Social (os) et les Ump unis pour signer le grand marché transatlantique ?
M. Dupré, mouton s’il en est, va donc donner sa voix à ce traité qui menace certes l’Europe, mais aussi Limoux. Eh oui, nous en faisons partie... Les firmes américaines privées veulent une libération et non une protection des investissements. Les municipalités devront s’y conformer !
Une réglementation municipale pourra être attaquée par un groupe, par un investisseur américain, cela deviendra une entrave à notre « droit d’investir pour ce que nous voulons, où nous voulons, et d’en retirer le bénéfice que nous voulons » !
M. Dupré est d’accord, puisque le PS l’accepte... Terminés les appels d’offres régionaux qui permettaient aux artisans d’avoir un chantier, terminée la fourniture en papeterie par le libraire du coin, toute production locale sera également mise sur le marché des exigences américaines.
M. Dupré est d’accord, mouton d’abord, pour que les cantines scolaires soient approvisionnées par d’autres que les producteurs locaux... Et que deviendront les Appellations d’origine contrôlée ? Ce futur traité veut la mort de nos régions et Dupré accepte votre mort programmée, tant celle de Limoux que celle de sa circonscription.
Réagissons lors de la prochaine séance du Conseil municipal, par notre seule présence... silencieuse !  

Paul Genois
2014.06.02

N. B. - Bien qu'il partage notre lutte contre le grand marché transatlantique, le Parti de gauche de Limoux n'est pas associé à cet article.

Monsieur le maire, président national des Missions locales pour l'emploi se moque t-il, ou s'amuse t-il ? Chez nous, au mois d'avril 2014, 24 chômeurs de plus chaque jour !

 pôle emploi languedoc-roussillon,observatoire statistique,mars 2014,24229 chômeurs en catégorie a,33687 chômeurs en catégories a,b,c,jean-paul dupré,missions locales pour l'emploi 

Cumul des mandats :
"Qui trop embrasse mal étreint"

Tandis que notre bateau coule,
Dupré amuse la galerie à Paris !

Chez nous, en Avril 2014 :

24 chômeurs de plus chaque jour !

Situation tragique.
Jean-Paul Dupré, président national des Missions locales pour l'emploi, abandonne le navire à la dérive !
La ville de Limoux frôle le record national des sans emploi !

Pôle Emploi - Logo.jpg

Avril 2014 - Aude 
Hausse de 1,85% par rapport à fin mars 2014 en cat. A

Fin avril 2014, dans le département de l’Aude, 24 602 personnes sont inscrites à Pôle emploi en catégorie A.

Ce nombre est en hausse de 1,5 % par rapport à fin mars (soit 373 demandeurs d’emploi supplémentaires). Sur un an, il augmente de 5,9 %. Sur l’ensemble de la région, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A augmente de 1% par rapport à mars (+4 % en un an).

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C s’établit à 34 389 dans l’Aude fin avril 2014. Ce nombre affiche une hausse de 2,1 % par rapport à mars (soit 702 demandeurs d’emploi supplémentaires). Sur un an, la hausse est de 4,2 %. Sur l’ensemble de la région, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C augmente de 1,6 % par rapport à mars (+3,5 % en un an).

Source :
Observatoire Statistique Pôle Emploi Languedoc-Roussillon : 2014.04
 

chômage,emploi,24 chômeurs de plus chaque jour,observatoire pour l'emploi,avril 2014chômage,emploi,24 chômeurs de plus chaque jour,observatoire pour l'emploi,avril 2014