Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/05/2014

LA CAF COÛTE 365 MILLIONS D'EUROS !

La CAF coûte 365 millions d’euros ! 

caisse d'allocations familiales,un million d'euros par jour,bleu marine,immigration

La CAF de l’Aude (Caisse d’allocations familiales), injecte un million d’euros par jour... À qui profite ce crime, ce hold-up quotidien ? Chacun le sait et a su le dire lors des dernières consultations électorales. Eh oui, c’est ainsi, les travailleurs sont spoliés par ceux qui vivent mieux qu’eux, à leurs dépens.
Et voici que les partis politiques traditionnels s’étonnent béatement de la montée du Bleu Marine ? La passoire européenne remplit les prétoires des tribunaux et par conséquent les prisons. Le Parti socialiste veut de l’immigration pour construire l’Europe... et la mettre en cendres.
La CAF est vandalisée par les non productifs de l’Aude et ne peut assumer le rôle qui, initialement, était le sien. M. Dupré, par l’intermédiaire de son porte-parole de Pomas, aurait dû mettre un frein à tout cela ! Mais seules les voix - pas celles qui s’élèvent, mais celles des urnes - les seules qui comptent pour lui, celles qui ne font jamais appel à cette CAF, pourraient transformer ce self-service où l’on se sert sans apporter de contribution à la société.
Notre député-maire a sa responsabilité dans ce gâchis financier. Mais traumatisé par la déroute de son PS, il a d’autres soucis que la CAF en faillite.

Paul Genois
2014.05.27 

caisse d'allocations familiales,un million d'euros par jour,bleu marine,immigration

27/05/2014

LE "COLOSSE" CHANCELLE !

 Le « Colosse » chancelle ! 

jean-paul dupré,eric andrieu,parti de la rose fanée,élections européennes,25 mai 2014,jeunesses socialistes,colosse aux pieds d'argile 

jean-paul dupré,eric andrieu,parti de la rose fanée,élections européennes,25 mai 2014,jeunesses socialistes,colosse aux pieds d'argileLe « Colosse » du parti socialiste audois, celui qui drainait tant de voix, celui qui se déclarait « premier élu socialiste de France », aurait dû lors des élections municipales sentir le vent du boulet... Colosse aux pieds d’argile, il a été bousculé dans ses certitudes et fier - comme toujours - de sa réélection, il n’a pas tenu compte de l’avertissement donné.
Le député-maire ne bat la « campagne » que pour lui-même et non pour son parti. De fait, il fut absent lors de cet engagement politique pour l’Europe. Cela ne l’intéresse pas et Éric Andrieu, seul candidat audois, a dû faire sans les pseudos ténors du parti de la rose fanée, aidé seulement par les jeunesses socialistes qui ont encore des rêves plein la tête.
Ceux-ci se dissiperont vite, dès qu’ils auront fait la différence entre leurs aspirations et les applications politiques de ceux qui, à l’exemple de Dupré, légifèrent au parlement français et entérinent les décisions européennes.
Alors le vote de dimanche est sans appel ! Toute la circonscription du député PS a voté Front National, tout Limoux à l’exception du bureau de Saint-Antoine a voté Bleu Marine.
Le « Colosse » ne tient plus debout. Avec 21,9 % des voix obtenues à Limoux, et encore moins sur l’ensemble de sa circonscription, comment peut-il encore croire en sa légitimité politique ? Un retrait honorable serait souhaitable. 

Jacky Daguine
2014.05.27

Statue s'écroule.jpgjean-paul dupré,eric andrieu,parti de la rose fanée,élections européennes,25 mai 2014,jeunesses socialistes,colosse aux pieds d'argile

16/05/2014

LES EAUX D'ALET-LES-BAINS SONT-ELLES VICTIMES D'UN ESCROC ?

L'homme d'affaires dubaïote Khaled Al Habahbeh en négociation avec la commune d'Alet a fait la une des journaux italiens, ils ont enquêté sur son passé douteux. 

eaux minérales,alet-les-bains,escroquerie,khaled al habahbeh 

Tel un phénix, l'entreprise d'embouteillage d'eau d'Alet les Bains devait renaître de ses cendres grâce à un investisseur miracle, un certain Khaled Al Habahbeh, venu tout droit d'un pays où elle fait terriblement défaut, les Émirats arabes unis. L'affaire ressemble quasiment un conte des Mille et une nuits moderne. Natif de Jordanie l'homme d'affaires de nationalité américaine et dont le siège social de ses sociétés serait à Dubaï, est arrivé en 2013 sur le sol alétois en sauveur providentiel, promettant monts et merveilles. On peut citer la construction d'une nouvelle usine d'embouteillage adossée à une fabrique de bouteilles en matière recyclable, dans le cadre d'un nouveau procédé écologique breveté, il parlait de la renaissance des anciens thermes et de l'édification d'un hôtel grand luxe… Ce n'était plus Alet-les-Bains mais Lourdes ou la caverne d'Ali Baba. Dans un premier temps les élus locaux furent sous le charme des promesses belles comme des mirages en or massif. Mais selon nos informations, plus les négociations avançaient, plus les intervenants se démultipliaient aux côtés du sulfureux Khaled Al Habahbeh et plus le doute s'installait parmi les locaux, jusqu'à ce que les élus se piquent de vérifier sur le net qu'elle est réellement cette nouvelle société mise sur la table des négociations, le groupe SMC, une holding tunisienne. Ils s'aperçoivent alors avec stupeur que les eaux d'Alet figuraient déjà en bonne place dans le vaisseau amiral de la société comme le dernier trophée au tableau de chasse, alors que bien évidemment rien n'était signé. Les avocats de la mairie intervenaient immédiatement pour faire cesser cette incongruité. Et les surprises ne s'arrêtent pas là. La mairie d'Alet apprenait que l'homme d'affaires faisait les gros titres de la presse italienne dans le cadre d'un sauvetage très contesté, d'une aciérie et de son haut-fourneau à Piombino, une usine employant des centaines ouvriers dans la province de Livourne en Italie, avec promesse de nettoyage des déchets industriels sur 85 ha pour la construction d'un hôtel 5 étoiles. Un sauvetage douteux qui devait capoter en début d'année, mis à mal par l'enquête des journalistes du journal économique Il Sole 24 Ore, tiré à 330 000 exemplaires, qui dévoile le passé délictueux de Khaled Al Habahbeh en l'accusant d'avoir passé 36 mois en prison aux États Unis en 2001 pour escroquerie au détriment d'une banque. Toujours selon le quotidien italien la spécialité de Monsieur Al Habahbeh serait de «falsifier des informations bancaires dans le but d'obtenir des prêts importants. D'autres condamnations plus graves viennent encore assombrir le passé trouble de ce magnat sans frontière.» Et les journalistes italiens de citer Limoux dans leurs articles : «Alors qu'il joue une grosse partie à Piombino, il engage une négociation avec la mairie de Limoux, en France, à laquelle il propose d'embouteiller son eau et de reproduire le succès d'Évian en ressuscitant ses thermes et les bains d'Alet-les-bains» Éconduit en Italie Khaled Al Habahbeh serait revenu à Alet il y a quelques jours et aurait rencontré la nouvelle maire Ghislaine Chafforeau. On ne connaît pas la teneur des discussions. À suivre.

La Dépêche du Midi
Edition du 15 mai 2014
Françoise Peytavie

HALLUCINANT ! L'AUDE VEUT VENDRE SON PLUS GROS TRESOR A L'ARABIE : JEAN-PAUL DUPRE OUBLIE LE DOSSIER ET S'ENDORT DANS L'AVION, SUR UNE MUSIQUE DE CARNAVAL !

Hallucinant ! L’Aude veut vendre son  plus gros trésor à l’Arabie : Jean-Paul Dupré oublie le dossier et s’endort dans l’avion, sur une musique de Carnaval !

Alet - Eau minérale.jpg
Nous le savons bien, la vérité froisse. Quelques esprits intentionnés, parmi ceux qui figurent sur la liste « Limoux PS Pour Tous », vont encore s’offusquer ! Ce n’est pourtant pas de notre faute si le maire et le député de Limoux trompent et mélangent les genres.

Nous n’y sommes pour rien ! Jean-Paul Dupré et ses complices socialistes votent la loi sur le cumul des mandats, puis ils veulent continuer d’être maire et député à la fois ! Comme le dit la sagesse populaire, ils demandent le beurre, l’argent du beurre, le porte-monnaie de la fermière et son baiser ! N’est-ce pas un bel exemple de négation dans la démocratie, assortie de la plus virulente malhonnêteté intellectuelle ?

Comme en dictature, Jean-Paul Dupré occupe une chaise de la mairie de Limoux, depuis le 14 mars 1977. Depuis 37 ans, sectaire, méchant et sans partage, il démolit plus qu’il ne construit. Grand bien fasse à son électorat âgé et indigent, qui se contente des gros trous de voirie bouchés au goudron à la va-vite, de quelques fleurs, d’un verre de Blanquette, d’un repas de quartier, d’une part de gâteau offerte par le généreux élu avec l’argent de nos impôts.

Depuis 37 ans, Jean-Paul Dupré choisit le social clientélisme, ruineux et sans intérêt. Nous préférerions qu’il s’occupe du bien être de nos enfants, de leur avenir, de l’eau consommable dont ils auront besoin parce qu’elle sera de plus en plus rare et de plus en plus chère !

Chacun le sait, l’eau d’Alet alimente en partie la ville de Limoux. L’exploitation commerciale est abandonnée depuis trois ans. Le gâchis est scandaleux, inimaginable pour un homme au cerveau normalement constitué.
L'une des plus importantes ressources minérales de France s'écoule en pure perte. Les sources d'Alet déversent dans l'Aude 300 litres d'eau à la seconde ; plus de 1000 M3 d'eau potable et minérale alimentent chaque heure qui passe... la mer Méditerranée !
Entre deux voyages aux frais de la princesse, au Vietnam et en Chine, le vice-président de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée Nationale réfléchit, mais le trajet est long et il s’endort sur le dossier. Le sommeil porte conseil ! Dès son réveil, Pierre Durand, son acolyte des mauvais coups, lui apprend que l’on pourrait vendre la source minérale des eaux d’Alet au Qatar ou aux Émirats Arabes Unis ! En voilà une bonne idée dont s’amusent le président, l’adjoint, le maire et le député de Limoux !     

Le plus gros trésor de l’Aude vendu à l’Arabie… qui s’engagerait paraît-il par contrat à nous laisser quelques gouttes d’eau ! Adieu l’eau d’Alet du Pays Cathare. Bonjour l’incompétence et la bêtise. Ne dit-on pas que le cumul des mandats et l’argent qu’il rapporte peuvent sauver toutes les situations, même les plus ubuesques, n’est ce pas M. Dupré !

Gérard Jean

2014.01.27

Alet - Eau minérale - Carnaval.jpgCarnaval : les fêtes et l'eau d'Alet sur la Place
Journal Midi Libre
Edition du 17 février 2013 - X. C.

15/05/2014

Petite leçon de civisme à l'usage du mauvais élève Jean-Paul Dupré !

Vois-tu Jean-Paul, cette décoration, c'est la Légion d'honneur !
Tes copines Gisèle Jourda et Monique Barbe la portent.
Il ne faut pas les insulter, car elles ont mérité de la Nation
et elles ont reçu la reconnaissance de l'Etat.

Légion d'honneur.jpg
Vois-tu Jean-Paul, cette décoration,
c'est l'Ordre national du Mérite !

Ton copain Paul André la porte.
Il ne faut pas l'insulter, car il a mérité de la Nation
et il a reçu la reconnaissance de l'Etat.

Ordre national du mérite.jpg
Vois-tu Jean-Paul, cette décoration,
ce sont les Palmes Académiques !

Ton copain Gérard Jean la porte.
Il ne faut pas l'insulter, car il a mérité de la Nation
et il a reçu la reconnaissance de l'Etat.

Palmes académiques.jpg
Vois-tu Jean-Paul, cette prestigieuse décoration,
 représente l'Ordre des Arts et des Lettres !

Ton copain Gérard Jean la porte.
Il ne faut pas l'insulter, car il a mérité de la Nation
et il a reçu la reconnaissance de l'Etat.

Ordre des arts et des lettres.jpg
Vois-tu Jean-Paul, cette décoration,
c'est la médaille d'Or
de la Jeunesse, des Sports et de l'Engagement associatif !

Tes copains Louis Bonnery et Gérard Jean la portent.
Il ne faut pas les insulter, car ils ont mérité de la Nation
et ils ont reçu la reconnaissance de l'Etat.

Jeunesse et sports.jpg

HONTE A VOUS... VOUS NOUS FAITES HONTE ! VOUS AVIEZ DIT QUE VOUS SERIEZ LE MAIRE DE TOUS LES LIMOUXINS, ET VOUS LES INSULTEZ LE LENDEMAIN DE VOTRE ELECTION, SUR LA PLACE DE LA REPUBLIQUE !

Le maire de Limoux porte la haine et la vindicte jusque sur le champ d'honneur et de paix des commémorations du 8 mai 1945 ! Gérard Jean veut lui apprendre le civisme et la politesse.

Code pénal.jpgComme François Mitterrand qui n’avait pas le monopole du cœur, vous n’avez pas Jean-Paul Dupré, le privilège du devoir de mémoire.
Ne vous en déplaise, l’ordre des arts et des lettres que je représentais au plan départemental, en uniforme, que vous n’aviez pas invité par ignorance ou incivisme, et que vous insultez au travers de ma personne, avait droit de préséance à cette commémoration du 8 Mai 1945, au même titre que les autres ordres nationaux ou ministériels, civils ou militaires.
Peut-être manquait t-il le drapeau ? Cela viendra, mais il faudra vous habituer à partager le droit à l’image, dont vous n’avez pas encore heureusement le monopole. Le déni de démocratie est un crime politique suprême, et nous lutterons toujours pour vous empêcher de le commettre, comme nous protégerons de toutes nos forces la dignité de nos concitoyens, malmenés de plus en plus souvent par vos tristes et inqualifiables essais de forfaiture.
De la même façon, vous avez ignoré certains conseillers municipaux en refusant de leur serrer la main, et de cela je suis profondément indigné, autant que peuvent l’être la population et les représentants des ordres nationaux invités.
À propos, nous fêtions le 8 mai, le conflit de 1944 et non celui de 1914 ! Il s'agissait d'une "commémoration" et non d'une "communion". Je suis désolé d'avoir perturbé à ce point votre diction... et vos neurones décidemment bien affaiblis !

2014.05.12 - Gérard Jean veut.jpg
La Dépêche du Midi
Journal de la Démocratie
Edition du 12 mai 2014Déni de démocratie.jpg

09/05/2014

Le maire de Limoux porte la haine et la vindicte jusque sur le champ d'honneur et de paix des commémorations du 8 mai 1945 !

Anniversaire 8 Mai 19451.jpg

Le maire de Limoux porte la haine et la vindicte
jusque sur le champ d’honneur et de paix
des commémorations du 8 mai 1945 ! 

Le pouvoir rend fou dit-on ! Du moins dérange t-il sérieusement les cerveaux, et dérègle t-il les esprits jusqu’à l’indécence, au point de transformer un personnage apparemment normal en véritable goujat, aussi grossier que les anciens valets de nos glorieuses armées.
Après avoir bafoué les lois de la République et foulé aux pieds les articles les plus élémentaires du Code électoral, en faisant accrocher son portrait en grand format à l’intérieur de certaines salles communales, ouvertes au public et aux associations pendant la dernière campagne électorale, le maire de Limoux a voulu donner l’image du monarque souverain et totalitaire.
Après avoir manœuvré pour écarter - pendant six ans encore - toutes les formes d’opposition républicaines, en noyautant de façon systématique les initiatives privées contraires à son idéologie politicienne, et en exerçant sur le tissu du bénévolat des pressions jusqu’à ce jour inconnues, le maire de Limoux s’est approché des abîmes du scandale.
Après avoir privé de table de travail et de siège correct un élu d’opposition au cours de la séance d’investiture du nouveau Conseil municipal, le maire de Limoux a montré à l’assistance son autorité imbue en même temps que sa mesquinerie, primaire et totalement déplacée.
Après avoir fait voter à la hussarde avec un machiavélique amalgame de l’ordre du jour, la nomination bienfaisante d’un neuvième adjoint qui ne s’imposait pas, accompagné des indemnités qui s’ensuivent, le maire de Limoux a fait sentir aux conseillers municipaux qu’il était tout à fait capable de s’affranchir de leur respect. 
Après avoir été jusqu’aux limites de l’insulte à l’égard d’une conseillère municipale d’opposition qui s’exprimait en séance publique pour dénoncer l’entretien déficient, l’état d’abandon et la dangerosité de quelques installations sportives, le maire de Limoux a perdu tout contrôle, avant de cacher son visage sous le masque du politicien sectaire, méchant et terriblement vengeur.
Après avoir toléré sans réagir, que son copinage ait adressé une lettre manuscrite de délation, diffamatoire, ignoble et malsaine, à un élu d’opposition dans l’exercice de ses fonctions, le maire de Limoux admet au sein de son aréopage la couardise, mère de toutes les exactions ! 
Après avoir tenté d’écarter l’un de ses administrés, honorable citoyen de la ville, de la commémoration du 8 mai 1945, et proféré à haute voix d’inadmissibles injures publiques, le maire de Limoux a porté la haine et la vindicte jusque sur le champ d’honneur et de paix. 
Jean-Paul Dupré, maire de Limoux, prétend vouloir exiger la présentation d’un carton d’invitation nominatif au logo de la rose (fanée) du parti socialiste, de la part de toute personne susceptible d’honorer avec calme et respect dans un lieu public de la ville, une commémoration locale ou nationale.
Nous regrettons M. Dupré, le déni de démocratie est un crime politique suprême, et nous lutterons toujours pour vous empêcher de le commettre, comme nous protégerons de toutes nos forces la dignité de nos concitoyens, malmenés de plus en plus souvent par vos tristes et inqualifiables essais de forfaiture !

Gérard JEAN
2014.05.09

Anniversaire 8 Mai 19452.jpgDéni de démocratie3.jpg

07/05/2014

IL FALLAIT BIEN UN "COUAC" A CETTE MAGNIFIQUE CUIVREE SPECIALE !

Il fallait bien un « couac »
à cette magnifique Cuivrée Spéciale !

La sixième Cuivrée Spéciale est terminée... L’implication de tous les musiciens limouxins et des bénévoles appartenant à la Chorale ou à... rien, mérite des félicitations.
Non point des félicitations protocolaires distillées sur l’estrade avec micro, par des « représentants » de la population qui ne savent pas distinguer une « clef de sol » et qui n’ont jamais lu une partition, à qui l’on donne l’occasion de se montrer encore une fois et de parler longuement d’une manière ennuyeuse !
Cela fait bémol dans le festival, à l’exemple du comportement de ces dames et messieurs de l’autorité. Alors que le concert se déroulait sous le chapiteau, nos dignes « représentants » buvaient et bavardaient en fond de spectacle !
Décidément les cancres « musicaux » sont toujours au fond de la classe. Pauvres mécènes qui avec l’argent des contribuables croyez faire preuve de générosité ! Mesdames et messieurs de l’autorité, vous avez fait applaudir par le public des bénévoles qui auraient préféré que vous cessiez de parler à haute voix pour qu’ils puissent entendre l’orchestre et non vos élucubrations.
Mais on ne se refait pas, et quand on n’a pas de culture musicale, on fait des « couacs » ! 

Paul Génois
2014.05.06

Cuivrée Spéciale 2014.jpg